Ce qu’il faut savoir sur l’éclairage de sécurité

Les systèmes d’éclairage de sécurité ont pour but de définir un sens de circulation et de baliser les obstacles ou changements de direction lors d’une situation d’alerte. Vous les observez quotidiennement, au sein des locaux d’entreprises ou encore des bâtiments publics. Ils font partie du décor et sont des éléments essentiels pour évacuer les lieux en toute sécurité.

L’éclairage de sécurité, qu’est-ce c’est ?

L’éclairage de sécurité, ou autrement appelé BAES (Bloc Autonome d’Éclairage de Sécurité) ou encore BAEH (Bloc Autonome d’Éclairage d’Habitation) est une installation lumineuse permettant de mettre en évidence les moyens d’évacuation d’un bâtiment. Ce sont des installations obligatoires au sein établissements recevant du public ainsi que dans les bâtiments d’habitation collective. Cela permet d’assurer la visibilité des sorties de secours lors de la défaillance de l’éclairage artificiel en diffusant la lumière nécessaire pour s’orienter.

éclairage de sécurité

Les différents types d’éclairage de sécurité

Les éclairages de sécurité ont deux fonctions principales : le balisage et l’ambiance. Ils permettent de mettre en évidence des indications de balisage afin de procéder à l’évacuation d’un bâtiment en offrant un sens de circulation sécurisé. Ces blocs sont autosuffisants et permettent de mettre en lumière les accès de secours lors de panne d’éclairage ou d’évacuation d’urgence. 

L’installation des blocs doit se faire à chaque changement de direction, en moyenne tous les 15 mètres afin de baliser convenablement le parcours d’évacuation.

Les Blocs Autonomes d’Éclairage pour Habitation (BAEH) sont quant à eux dédiés aux locaux d’habitation. La durée d’autonomie des installations est généralement plus longue que celle des BAES des locaux professionnels. Les BAEH doivent obligatoirement compléter les BAES dans le cas où l’éclairage de sécurité du bâtiment est assuré uniquement par les blocs de secours.

L’installation de blocs de sécurité

L’éclairage de sécurité est installé en respectant des normes spécifiques en fonction des caractéristiques des locaux. Le cadre législatif qui le régi, fixe des également les normes de base de prévention contre les incendies et les explosions. Dans le cadre de la prévention, le système d’éclairage de sécurité doit subir des tests réguliers afin de s’assurer du bon fonctionnement des installations et veiller à la correction d’éventuelles anomalies.

Il est important de définir la source d’alimentation électrique de l’éclairage de sécurité. En cas de défaillance de l’alimentation du secteur, l’éclairage des BAES peut être suppléé par un groupe électrogène. Celui-ci peut ainsi permettre d’assurer l’évacuation du bâtiment sans effet de panique, car l’éclairage normal sera lui aussi pris en charge.

L’alimentation des BAES peut également être effectuée par le biais source centralisée. Celle-ci fonctionne grâce à une centralisation de batteries autonomes. Enfin, il est possible d’alimenter les blocs de sécurité par le biais de batteries embarquées en charge constante permettant d’assurer une autonomie suffisante à l’évacuation complète lors de coupure générale d’électricité.

éclairage de sécurité
Installation d’un éclairage de sécurité d’évacuation dans un couloir

Les règlementations d’installation 

Le BAES d’évacuation possède une autonomie moyenne d’une heure pour une puissance de 45 lumens. Il est nécessaire de l’installer dans tous les établissements recevant du public au niveau des issues de secours.

Il faut également le disposer tous les 15 mètres dans chaque couloir ainsi qu’à chaque changement de direction d’évacuation ou d’obstacle sur le parcours. Il est obligatoire d’installer ce système dans les bâtiments recevant du public ainsi que dans les locaux dont la surface est supérieure à 300 m2 et 100 m2 pour les sous-sols.

Le BAES d’ambiance qui permet d’éclairer l’espace lors de coupure électrique doit avoir une puissance supérieure à ceux des BAES d’évacuation. En effet, elle doit être d’un minimum de 5 lumens par mètre carré afin d’éclairer l’espace de manière uniforme et ainsi éviter les chutes lors de l’évacuation. L’autonomie du bloc d’éclairage est également d’une heure. Son installation est obligatoire dans les locaux dont l’effectif est supérieur à 100 personnes.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *