Courant fort et courant faible : 5 points à connaître

La norme française NF C 15-100, règlemente toutes les installations électriques en basse tension en France. Cette norme rend obligatoire la séparation entre courant fort et courant faible. Lors de la réalisation de travaux de rénovation en électricité générale, il est essentiel de comprendre la divergence de ces deux types de courant. Nous allons donc vous expliquer en 5 points quelle est la différence entre le courant fort et le courant faible.

1.    Qu’est-ce que le courant fort ?

Vous n’êtes pas sans savoir qu’un courant électrique est par définition un déplacement d’énergie électrique à travers un conducteur. Ce courant est orienté par la charge des pôles et se dirige du pôle positif au pôle négatif grâce à la force électromagnétique.

Ce que l’on appelle le courant fort est une typologie de courant électrique. On parle de courant fort pour désigner la distribution et le transport d’énergie électrique. Ce type de courant est utilisé pour tous les appareils électriques qui restituent de l’énergie. Par exemple, le courant fort est utilisé pour l’éclairage, les prises, le chauffage ainsi que tous vos appareils électroménagers comme votre four ou votre grille-pain qui crée de la chaleur.  

eclairage homcrea

2.    Qu’est-ce que le courant faible ?

Contrairement au courant fort, le courant faible est utilisé pour distribuer et transporter les signaux électriques. Ce type de courant électrique est en effet utilisé dans le transport d’informations. Il permet de faire fonctionner d’une part, les systèmes de télécommunications, comme votre télévision ou votre téléphone, les systèmes de sécurité comme les alarmes ou les interphones, mais aussi d’autre part, l’intégralité du réseau informatique, et donc internet ainsi que le pilotage d’objets connectés par le biais de la domotique.

Pour résumer, le courant faible désigne l’ensemble des courants électriques permettant de diffuser et de transmettre des données et non une puissance comme le fait le courant fort.

courant fort et courant faible

3.    Quelles sont les normes d’installation du courant fort ?

Comme nous l’avons évoqué dans notre introduction, la norme NF C 15-100 règlemente toutes les installations électriques. Concernant le courant fort, elle préconise un nombre minimum de prises électriques dans les logements. Les règlementations évoluent en fonction de la typologie de pièce ainsi que leur taille.

–      Dans le salon : il faut installer un minimum de 5 prises pour une surface de moins de 28 m2. Si la superficie est supérieure à 28 m2 alors l’espace devra comporter au minimum 7 prises ainsi que 2 autres à proximité des prises RJ 45.

–      Dans les chambres : peu importe la superficie de cette pièce, il faut un minimum de 3 prises.

–      Dans toutes les pièces faisant plus de 4 m2 (sauf WC) : il doit y avoir au minimum, 1 prise électrique.

–      Dans la cuisine : Lorsque la surface est inférieure à 4 m2, il doit y avoir au minimum 3 prises de courant. Pour toute superficie supérieure, il faudra 6 prises au minimum. Ces installations devront être faites au-dessus du plan de travail et comprendre un branchement supplémentaire pour la hotte.

–      La quantité maximale de prises par circuit électrique est de 12 prises connectées sur un disjoncteur 16 A.

Le but de ces normes est d’assurer le bon fonctionnement du système électrique et de garantir sa sécurité.

installation prise de cuisine

4.    Quelles sont les normes d’installation du courant faible ?

Comme pour le courant fort, la norme NF C 15-100 s’appliquent aux constructions neuves, mais aussi aux rénovations d’installations électriques dans des logements anciens. Pour ce type de courant, la norme préconise un nombre minimum de prises réseau de type RJ45 selon la nature du logement.

–      S’il s’agit d’un T1 : vous devez installer au minimum 2 prises RJ45 l’une à côté de l’autre dans la pièce principale.

–      S’il s’agit d’un T2 : vous devez également installer 2 prises RJ45 juxtaposées dans la pièce principale ainsi qu’une troisième située dans la chambre.

–      S’il s’agit d’un T3 : vous devez installer deux prises dans le séjour et ajouter 1 prise dans chaque chambre/pièce supplémentaire.

installation de prises murales

5.    Pourquoi séparer courant fort et courant faible ?

Le courant fort et le courant faible ont la particularité de cohabiter dans une même installation. Ils sont regroupés au sein de la gaine technique du logement (GTL). Le courant fort sera dédié à l’utilisation d’un courant électrique d’une tension de 220v alors que le courant faible permettra de mettre en fonction vos appareils multimédias et vos réseaux de communications. Ces deux courants coexistent, certes, mais n’entrent cependant pas en interaction.

En effet, ces derniers doivent être isolés de l’un à l’autre par des gaines électriques dédiées à chaque type de courant. Un courant électrique par définition émet un champ électromagnétique et il s’avère que celui du courant fort est plus important que le courant faible. Afin que ce champ magnétique ne perturbe pas les transmissions réalisées par le réseau de courant faible, il faut utiliser une gaine différente.

tableau electrique

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest

© 2021 HOMCREA Sud | Site internet réalisé par WEBACCES.FR